À PROPOS DE ZIPPO

Actualités D'hier et d'aujourd'hui Datation Collection Musée Zippo/Case Sur la routeConditions générales et données personnelles L'histoire en dates Partenaires internationaux

Actualités

Venez à la rencontre de l’artiste qui se trouve derrière la collaboration la plus remarquable de Zippo : Ben Eine


24 janvier 2018, Londres – L’artiste londonien Ben Eine, également connu dans le monde de l’art comme “Eine”, est un véritable maître des messages, qui peint de larges lettres et phrases, brillantes et colorées, sur les murs des villes à travers le monde, de Tokyo à Paris.

Depuis, Eine a fermement établi son propre style typographique, reconnu et célébré à l’échelle mondiale par de nombreux fans. Eine obtient une véritable reconnaissance en 2010, en voyant David Cameron offrir l’une de ses peintures à Barack Obama.

Aujourd’hui, Eine reçoit des commandes de gouvernements étrangers comme par exemple le Sheik d’Abu Dhabi. Son travail est présenté dans les plus grandes galeries d’art du monde. Il est un ambassadeur respecté du street art et a récemment collaboré au documentaire “Saving Banksy”.

Ces dernières années, Ben Eine a fait le choix de travailler avec quelques marques comme Virgin Airlines, The Body Shop et maintenant Zippo. Avec plus de 300,000 designs créés depuis 1932, le briquet Zippo est devenu une toile atypique pour l’art. Ce partenariat Zippo X Ben Eine célèbre l’art sous toutes ses formes.

Ben Eine - Zippo

QUELQUES TRAVAUX REMARQUABLES :
En 2010, Eine a orné les devantures de magasins de la Middlesex Street à Londres avec ses lettres signatures. Une année a été nécessaire pour transformer toute la rue en un alphabet géant. Aujourd’hui, cette rue est souvent appelée « La Rue de l’Alphabet » par les locaux.
L’œuvre « Twenty First Century City », réalisée par Ben Eine, a officiellement été offerte à Barack Obama par David Cameron lors de son premier voyage à Washington comme Premier Ministre.
L’œuvre « Vandalism », également réalisée par Ben Eine, a été peinte illégalement sur un mur. Cependant, l’artiste ayant reçu tellement de soutien qu’il a finalement été permis d’y peindre légalement. Ce mur est devenu une galerie extérieure pour les artistes où chacun peut venir s’exprimer.
L’œuvre « Scary » a été l’un de ses travaux permanent le plus long. Dix années ont été nécessaires et elle est toujours visible dans l’Est de Londres, à Rivington Street.

Be Eine - Zippo Be Eine - Zippo

(credits: Spraying Bricks, a Truman Brothers Company)

Q&A AVEC Ben Eine

Ben Eine - Zippo


Q: Où avez-vous trouvé l’inspiration pour l’œuvre que vous avez créé avec Zippo ?
A : J’étais intrigué de découvrir comment Zippo avait pu créer 300,000 design différents au fil des années. J’aime le fait qu’un simple briquet soit devenu un véritable support non conventionnel pour l’art. Quand est venu le temps de la création, je me suis plongé dans tous les ouvrages déjà parus sur la marque pour m’aider à définir une palette de couleurs et j’y ai découvert que d’autres artistes avaient déjà utilisés les briquets Zippo comme une toile. Les designs sont vraiment très différents et cela me stimule. Cela m’a inspiré et m’a poussé à me concentrer sur le mot « CREATE », un hymne à la liberté d’expression, que chacun interprète à sa façon.

Q : Pourquoi avez-vous choisi de travailler avec Zippo ?
R : En tant que street artiste, j’ai vu mon travail se créer et s’effacer au fil des années en se faisant recouvrir par d’autres ou s’éroder. J’aime l’idée de travailler avec un produit garanti à vie, un briquet Zippo est un endroit improbable où l’art peut être pérenne.

J’ai déjà possédé plusieurs briquets Zippo, j’étais donc très ouvert à l’idée de travailler avec la marque. À travers ce partenariat, j’ai redécouvert Zippo d’un point de vue artistique. Bien sûr, devoir créer la plus grande œuvre street art du monde était plutôt incroyable également !

Q : Quel était votre état d’esprit avant de commencer le projet, et quels étaient les plus grands challenges ?
R : La taille et l’échelle de l’œuvre ont été un réel challenge, mais je me sentais confiant et excité à l’idée de commencer. Trouver le bon endroit, le sécuriser et le nettoyer a été un réel exploit. Travailler sur le sol m’empêchait de voir correctement comment évoluait la peinture, ce qui est très différent de la manière dont je travaille habituellement. A la fin de chaque journée, nous pilotions un drone dans les airs pour voir à quoi ressemblait l’œuvre. Si quelque chose ne marchait pas, nous pouvions prendre des photographies et revenir le lendemain pour corriger. Il y a eu beaucoup de hauts et de bas, au départ c’était vraiment incertain.

Q: En quoi ce projet diffère-t-il des autres ?
R : Tout était plus grand. Chaque lettre devait mesurer 20 mètres de hauteur, ce qui donne une idée de l’échelle ! Les rouleaux quant à eux mesuraient 18 pouces (45,72cm) de largeur, et la peinture a dû être mélangée dans des baignoires avant d’être livrée par camion. Normalement quand je travaille, je suis seul dans une voiture avec quelques bombes de peinture, mais pour ce projet, c’était un tout nouveau challenge : nous avions 15 barils de 200 litres de peinture livrés sur le site.

Q : Combien de temps la réalisation de cette peinture vous a-t-elle demandé ?
R : Nous avions estimé la réalisation du projet à 3 mois, en tenant compte de la recherche d’un lieu d’approvisionnement, nettoyer le site, trouver une équipe et tracer l’esquisse. En fin de compte, cela n’a pris que 2 semaines pour peindre du début jusqu’à la fin.

Q : Quels sont les plus gros challenges pour la création d’une œuvre street art ?
R : J’essaie de profiter de l’environnement autant que possible et de choisir des emplacements où mon art peut avoir assez de visibilité. Le cadre légal du street art peut sembler assez floue, mais en tant qu’artiste, je veux que mon travail soit visible aussi longtemps que possible, il est donc important de créer quelque chose qui ne soit pas un graffiti. Mon leitmotiv c’est de réussir à créer quelque chose qui rende le monde plus beau.

Q : Que ressentez-vous lorsque votre œuvre est effacée ou recouverte par un autre artiste ?
R : Cela fait partie du processus. J’ai grandi en faisant des graffitis donc tout ce que j’ai créé ces 30 dernières années a été effacé à l’exception de 5 peintures. Mon travail le plus remarquable est certainement mon œuvre « Scary » qui se trouve à l’extrémité de Shoreditch à Londres ; cela fait bientôt 10 ans qu’elle est là.

Q : Comment avez-vous développé votre technique ?
R : Mon art repose sur l’univers du graffiti que l’on voit dans les rues, dans les trains… J’ai voulu me différencier de certains artistes et j’ai décidé de faire évoluer ma façon de peindre : plus classique et contemporaine. J’ai évolué en passant de lettres illisibles que seuls les autres artistes pouvaient comprendre à quelque chose de plus accessible pour tous.

Q : Pourquoi avez-vous choisi un arrière-plan jaune pour ce briquet en édition limitée ?
R : J’aime le fait que cette couleur fasse ressortir toutes les autres. J’ai eu l’opportunité de pouvoir créer le design du briquet et je me suis dit, pourquoi pas ? Nous avons essayé plusieurs options mais celle-ci est celle qui nous a le plus convaincu.

Ben Eine - Zippo

Zippo révèle fièrement son briquet en édition limitée immortalisant sa collaboration avec Ben Eine

Ben Eine - Zippo

Avec leur style distinctif et leur format unique, les briquets Zippo ont, tout au long de leurs 86 ans d’existence, servi de toile pour des créations artistiques. En 2018, le petit briquet a voulu voir les choses en grand : la création d’une peinture de 17,500 m² en partenariat avec Ben Eine, street artiste de renommée mondiale. Cette œuvre monumentale est la pièce maîtresse de la campagne de communication de Zippo qui célèbre l’art sous toutes ses formes.

Cette nouvelle œuvre d’art a vu le jour sur une toile pour le moins peu conventionnelle : une friche industrielle dans l’Est de Londres. En véritable maître des messages, Eine a peint de larges lettres et phrases brillantes et colorées sur les murs des villes à travers le monde. Pour cette dernière œuvre, il a peint le mot « CREATE ». Un clin d'œil à la liberté d’expression, et à la diversité de la gamme de briquets Zippo.

« En tant que street artiste, j’ai vu mon travail se créer et s’effacer au fil des années en se faisant recouvrir par d’autres ou s’éroder » déclare Eine. « J’aime l’idée de travailler avec un produit garanti à vie, un briquet Zippo est une toile remarquable où l’art peut être pérenne » conclut-il.

Des mois de création pour une durée de vie indéterminée : cette œuvre sert de rappel sur la nature éphémère du street art. La campagne se finalisera avec la retranscription de ce travail gigantesque sur un briquet Zippo en édition limitée – une toile qui durera toute une vie grâce à la fameuse garantie à vie proposée par l’entreprise. Le briquet sera disponible à l’achat dès le 25 janvier 2018 sur le site internet Zippo : www.zippo.fr.

Ben Eine - ZippoBen Eine - Zippo


« Ne pas connaître la durée de vie d’une création est un des plus grands challenges avec le street art ; cela peut aller d’une semaine, à quelques mois ou même des années. Ce projet avec Zippo m’a permis de souligner combien le street art pouvait être éphémère. » explique Eine. « Heureusement, ceux qui aiment notre création pourront acheter un briquet en édition limitée qui rend un hommage permanent à notre travail. »

« Les briquets Zippo servent depuis longtemps de support pour l’art. En capturant le travail le plus difficile de Ben sur un briquet emblématique, nous continuons de mettre en avant l'art non conventionnel et de célébrer la créativité sous toutes ses formes » déclare Lucas Johnson, Zippo Global Brand Manager.

Cela fait 86 ans que Zippo met en avant des talents artistiques inégalés sur la plus petite des toiles - depuis les premières années de gravure et de détails peints à la main jusqu'au processus de gravure 360 MultiCut actuel. Avec plus de 300 000 designs créés depuis 1932, le partenariat Zippo X Ben Eine marque une nouvelle fois la volonté de Zippo de mettre en valeur la diversité de leur gamme de briquets.

Ben Eine - Zippo

Zippo et le Street Artiste Ben Eine créent une fresque murale monumentale dans l’est de Londres

Zippo, 86 ans de toiles non conventionnelles

La vidéo « An Unconventional Canvas » met en lumière Eine en train de réaliser son œuvre la plus incroyable à ce jour et retrace les difficultés rencontrées pour réaliser une fresque monumentale au sol.
Pour immortaliser cet exploit, visible uniquement du ciel, Zippo et Ben Eine ont utilisé des drones et ont ainsi pu filmer les différentes étapes de la réalisation de l’œuvre.


Londres, le 18 janvier – Zippo et le street artiste Ben Eine ont révélé aujourd’hui une toile murale gigantesque de 17,500 mètres carrés. Représentant le mot « Create », l’œuvre a été réalisée sur une toile non conventionnelle : une friche industrielle de 17,500 mètres carrés dans l’est de Londres.
L’impressionnante œuvre d’art a nécessité 2,850 litres de peinture recyclée, une baignoire de 200 litres pour la mélanger, des rouleaux de 45.72 centimètres de large et une équipe de 30 bénévoles et 6 artistes. En raison de la grande taille de l’œuvre, Eine pouvait seulement vérifier la progression de l’œuvre en usant d’images capturées par des drones.

Ben Eine - Zippo



Célèbre pour ses grandes lettres colorées et les phrases qu'il peint dans les rues des villes à travers le monde, Ben Eine maîtrise l’art de délivrer des messages. Pour cette dernière pièce, il a peint le mot « CREATE », un clin d'œil à la liberté d’expression et à la mission de la marque Zippo qui est de célébrer l'art sous toutes ses formes.

Ben Eine explique : « J’aime peindre et sublimer les endroits les plus inattendus – j’ai peint sur de multiples supports, des portes aux trains, mais j’ai toujours voulu réaliser quelque chose de vraiment grand et de différent. Peindre à même le sol était un sacré défi, parce qu’on ne peut pas juste reculer et regarder ce que l’on fait. J’ai posé une empreinte unique dans ma ville natale – un grand accomplissement. »

Le co-fondateur & CEO de Global Street Art, Lee Bofkin déclare : « La dernière décennie a vu l’explosion du nombre d’œuvres street art dans le monde. Nous avons participé à l’organisation d’environ 2000 événements de ce type parce que, comme tant d’autres, nous croyons profondément qu’une œuvre éphémère a un pouvoir décuplé. Peindre sur le sol à cette échelle représente un grand défi et cette création instaure une nouvelle norme, que ce soit en termes d’échelle ou de compétences ».

Lucas Johnson, Global Brand Manager chez Zippo explique : « Les briquets Zippo servent depuis longtemps de support pour l’art. Le travail de Ben célèbre la créativité sous toutes ses formes ». Cela fait 86 ans que Zippo met en avant des talents artistiques inégalés sur la plus petite des toiles. Au travers de ce partenariat avec Ben Eine, Zippo a pu aider à la création de la plus grande œuvre d’art au monde.

Ben Eine - ZippoBen Eine - ZippoBen Eine - Zippo

FUN FACTS
La totalité de la peinture utilisée pesait plus lourd qu’un hippopotame adulte et aurait pu remplir trois jacuzzis.
90,909 briquets Zippo aurait été nécessaires pour recouvrir la totalité de l’œuvre d’art.
La réalisation de l’œuvre a nécessité plus de 500 heures de travail.
Chaque lettre mesure près de 20 mètres de haut soit environ 30 humains étendus des pieds à la tête.

Ben Eine - Zippo Ben Eine - Zippo

Le Street Artist Ben Eine révèle une fresque de 17,500 mètres carrés en partenariat avec Zippo

L’artiste de renommée mondiale Ben Eine s’apprête à révéler son œuvre la plus impressionnante à ce jour, réalisée en partenariat avec la marque iconique américaine Zippo.

Créée sur une toile non conventionnelle, cette nouvelle œuvre a vu le jour dans une friche industrielle de 17,500 mètres carrés dans l’est de Londres.
Pour immortaliser cet exploit, visible uniquement du ciel, Zippo et Ben Eine ont utilisé des drones et ont ainsi pu filmer les différentes étapes de la réalisation de l’œuvre.

Ben Eine, connu dans le monde artistique sous le nom “Eine” est un street artiste anglais basé à Londres. Ben Eine maîtrise l’art de délivrer des messages. Il est célèbre pour ses grandes lettres colorées qui apparaissent dans les rues des villes à travers le monde, de Tokyo à Paris. Reconnu comme l’un des artistes les plus influents de notre génération, la typographie particulière de Ben est mondialement reconnue.

 « J’ai eu plusieurs briquets Zippo durant ma vie, donc j’étais vraiment ouvert à l’idée de travailler avec la marque. Au travers de ce partenariat, j’ai redécouvert Zippo d’un point de vue artistique. Et bien entendu, avoir la chance de réaliser la plus grande œuvre de street art au monde était incroyable ! » remarque Eine.

Regardez la vidéo pour avoir un aperçu de l’œuvre d’art réalisée par Ben Eine en partenariat avec Zippo disponible dès le jeudi 18 janvier 2018.
Ben Eine - Zippo


MÊME APRES 85 ANS D’EXISTANCE, ZIPPO CONTINUE DE BRILLER. En Avril 2017, la marque iconique célèbre son anniversaire.

Zippo, le célèbre fabriquant de briquet tempête, célèbre ses 85 ans en 2017. Au fil des années, la marque a rassemblé une légion de fans en s’implantant dans la culture populaire et en se réinventant pour proposer de nouvelles manières d’apprécier Zippo.
L’entreprise, qui place la qualité et l’innovation produit au centre de ses priorités depuis 1932, est fière d’avoir produit à ce jour plus de 550 millions de briquets tempête et 300,000 designs différents. Présente dans plus de 200 pays, Zippo se réjouit d’un véritable engagement international.
Ces dernières années, grâce à une forte stratégie de diversification et des lancements produits réussis, l’entreprise s’inscrit dans une tendance lifestyle. En plus de ses briquets iconiques, Zippo propose également des équipements outdoor, des lunettes, de la maroquinerie et des vêtements.
Depuis 85 ans, Zippo est devenu l’un des symboles du style de vie américain, et son briquet a été aperçu dans les mains des personnalités les plus influentes du monde de la mode, de l’art, de la musique et du cinéma. Un symbole fort qui a hissé Zippo au rang des marques les plus connues du monde avec un briquet au design et au « click » inimitables.



Peindre avec le feu : un artiste utilise la flamme d'un briquet tempête Zippo pour réaliser un art époustouflant


Spazuk travaillant avec un briquet tempête Zippo

L’artiste canadien Steven Spazuk utilise un briquet tempête Zippo pour créer des œuvres d’art fascinantes.

La marque américaine emblématique Zippo a diffusé une vidéo captivante mettant en scène le génie d’un artiste canadien, Steven Spazuk. Connu sous le nom de « Fire Artiste » (l’artiste du feu), Steven a mis au point la technique fascinante du « fumage », qui rejette les outils traditionnels tels que les pinceaux et favorise la peinture au feu. Dans cette vidéo publiée récemment, Steven se sert d’une flamme afin de créer une œuvre originale et dévoile la façon experte avec laquelle il maîtrise la puissance du feu.

Les images inédites montrent Steven « attaquer le papier » avec la flamme d’un briquet tempête Zippo ainsi qu’avec celle d’autres outils, puis retoucher ses dessins en gravant des motifs grâce à des plumes d’oiseau naturelles ou des lames. Filmé dans son studio de Montréal, Steven révèle d’où lui viennent cette approche artistique et son inspiration.

Regardez Steven en pleine action




Le style artistique de Steven, qui lui est tout d’abord apparu dans un rêve, baigne dans l’improvisation et la spontanéité et c’est une chose qu’il s’est efforcé de perfectionner au cours des 14 dernières années. Son affinité de longue date avec son propre briquet tempête Zippo, remontant à l’époque où il était élève dans une école d’art, est identifiée comme une source de créativité et d’inspiration artistiques. En parlant de la campagne, Steven a déclaré :

« La flamme est quelque chose qui inspire réellement mon art ; une fois que j’ai commencé à travailler avec le feu j’ai su que c’était la voie que j’allais suivre et que j’allais m’investir dans cet art. J’ai toujours eu un briquet Zippo dans ma boîte à outils, et j’aime également la façon dont il peut être une œuvre d’art en lui-même. Pour moi, c’est à la fois une muse et un instrument, c’est pourquoi c’est stimulant de travailler avec la marque Zippo. »

Avec son style caractéristique et sa construction classique, le briquet tempête Zippo a servi de toile pour un nombre infini de créations artistiques. Depuis 85 ans, Zippo offre des niveaux de talent artistique inégalés aux plus petites toiles – des premières années de la gravure à l’eau-forte et des détails peints à la main, à la gravure MultiCut 360 degrés avant-gardiste moderne. Avec plus de 300 000 designs créés depuis 1932, Zippo continue à repousser les limites de la conception. En s’associant avec Steven Spazuk, Zippo est fier de continuer à promouvoir l’art sous toutes ses formes.

En parallèle de cette œuvre vidéo, Steven a exercé son talent artistique unique sur un nouveau briquet tempête Zippo en édition limitée, arborant son art, qui est disponible en prévente dès à présent sur http://www.zippo.fr.


Ce design innovant positionne le briquet comme « l’étincelle » de créativité à l’origine de l’art de Steven. À la manière d’un génie dans sa bouteille, Steven imagine des silhouettes nées de la flamme du briquet Zippo lui-même, produisant des nuages charbonneux complexes et tourbillonnants se transformant en des motifs humains et naturels.

David Warfel, senior vice-président de Zippo a déclaré :
« Chez Zippo, nous sommes fiers de continuer à pousser les limites du design, c’est pourquoi notre collaboration avec Steven est parfaitement logique. Nous admirons son inventivité qui utilise la flamme de notre célèbre briquet tempête ! En 85 ans d’histoire, Zippo s’est constitué une base d’admirateurs influents et dévoués. Tout au long de cette période, Zippo a transcendé ses avantages fonctionnels pour devenir une icône culturelle et nous adorons trouver de nouvelles façons de faire aimer la marque à nos clients. »



Zippo célèbre une étape importante de son histoire : le 500 millionième briquet



5 juin 2012 – Aujourd’hui Zippo a fêté la production de son 500 millionième briquet à l’épreuve du vent, preuve de son excellence industrielle. Une étape historique pour la célèbre entreprise de Pennsylvanie, surtout quand on sait que ce succès coïncide avec l’anniversaire de feu George G. Blaisdell, fondateur de l’entreprise. George Duke, le petit-fils de Blaisdell, actuel propriétaire et président du conseil d’administration de Zippo a présenté le 500 millionième briquet aux employés au cours d’une cérémonie privée et l’a ensuite placé dans une nouvelle vitrine du musée Zippo, où il a rejoint d’autres briquets historiques, comme le tout premier briquet Zippo fabriqué.

« Il y a 80 ans, mon grand-père est entré dans l’histoire en créant le premier briquet Zippo – 500 millions de pièces plus tard, je sais qu’il serait fier et émerveillé de voir à quel point l’entreprise à laquelle il a consacré sa vie a grandi et prospéré » raconte Duke. « Quelle extraordinaire réussite et quel émouvant hommage à son rêve et à sa vision. Notre succès n’aurait pas été possible sans le travail acharné et l’engagement de nos employés – d’hier et d’aujourd’hui – nos distributeurs du monde entier, et bien sûr les millions d’admirateurs de Zippo qui portent en eux cet héritage. »


En célébration de cette étape importante, l’usine de fabrication de Zippo s’est arrêtée à 10 h 45 pour permettre à ses 620 employés de participer à la cérémonie. Une fois la gravure du 500 millionième briquet terminée, les employés ont formé une chaîne humaine entre l’usine de fabrication et le musée de l’entreprise voisin. Le 500 millionième briquet a parcouru la chaîne, d’employé en employé, puis il a été remis à Duke une fois le musée atteint.

Afin de célébrer ce succès, Zippo a réservé cette journée à la production de deux briquets commémoratifs de collection : la réplique du 500 millionième briquet et un modèle de luxe en édition limitée. Tous les briquets fabriqués ce jour seront munis d’un poinçon unique sur la partie inférieure, faisant d’eux des objets de collection exceptionnels. Ces deux briquets, la réplique du 500 millionième et le modèle de luxe en édition limitée, seront disponibles en ligne à partir du mois d’août.

Sweepstake « Sparks Will Fly »

Le concour est terminé.

Félicitation aux gagnants, Robert Karnisky de Broomfield, CO et Bill Cameron d'Elyria, OH!

La boutique du musée Zippo/Case fait peau neuve

4 juin 2012 – Le musée Zippo/Case a ouvert ses portes aux admirateurs des briquets et couteaux du monde entier il y a près de 15 ans. Au printemps dernier, la boutique du musée Zippo/Case a subi une véritable cure de rajeunissement.

C’est toujours au cœur d’un centre de 1 400 m2, situé au 1932 Zippo Drive, Bradford, Pennsylvanie, que se trouvent la célèbre Clinique de réparation Zippo, le musée Zippo/Case et la boutique du musée Zippo/Case. La boutique du musée Zippo/Case présente l’une des plus grandes collections au monde de briquets Zippo, de couteaux Case, ainsi qu’un choix de vêtements pour homme et femme, de sacs Zippo, de stylos Zippo et d’autres accessoires.

La boutique Zippo/case a été entièrement transformée : nouvelle moquette, nouveau parquet, des vitrines d’exposition et des présentoirs à vêtements plus modernes, un nouveau salon pour les visiteurs, ainsi que des murs recouverts de briques. Cette spectaculaire rénovation va servir de modèle à toutes les boutiques Zippo qui ouvriront prochainement leurs portes dans le monde entier.

Zippo reçoit la Distinction présidentielle en matière d’excellence à l’export


17 mai 2012 – Le Secrétaire d’État au Commerce américain, John Bryson, a remis à Zippo la prestigieuse récompense présidentielle, le « E Star ». George Duke, propriétaire et président du conseil d’administration de Zippo, a reçu cette récompense au nom de l’entreprise lors d’une cérémonie qui a lieu à la Maison-Blanche à Washington, D.C. Créées en 1961, les récompenses présidentielles « E » constituent la plus haute forme de reconnaissance que peut recevoir une organisation américaine pour sa contribution au développement des exportations américaines.

« Nous sommes très honorés de savoir que nos efforts soutenus en matière de développement ont été reconnus par le gouvernement américain. D’autant plus que nous fêtons notre quatre-vingtième anniversaire et que nous approchons la fabrication de notre 500 millionième briquet à l’épreuve du vent » se félicite Duke. « Tout en renforçant notre présence à l’international et en créant de l’emploi aux États-Unis, il est aussi primordial que nous continuions à faire découvrir le savoir-faire et la qualité des produits Zippo. Nous attendons une importante croissance internationale et sommes très enthousiastes à l’idée d’étendre notre présence mondiale au cours des prochaines années. »

C’est la seconde fois que Zippo se voit remettre cette récompense. En 1994, Zippo a reçu la récompense présidentielle « E » pour le développement notable, innovant et durable de son activité d’export, dont l’impact s’est largement fait ressentir.

« Je suis heureux de remettre à Zippo Manufacturing cette récompense présidentielle « E Star », récompense qui honore les entreprises qui participent efficacement au développement des exportations américaines » a dit le Secrétaire d’État au Commerce John Bryson. « Cette Administration met tout en œuvre pour établir des règles du jeu équitables pour les commerces et les travailleurs américains afin d’aider les entreprises américaines à fabriquer leurs produits sur place et à les vendre à travers le monde. Les entreprises qui reçoivent cette récompense E Star, comme Zippo, excellent en la matière, et ont toutes enregistré une croissance continue de leurs exportations sur les quatre dernières années. Ce sont de telles entreprises qui contribuent à notre croissance économique et créent de l’emploi pour les Américains. »

Toutes les nominations sont étudiées par le Comité des récompenses E, présidé par le Département du Commerce, et qui comprend des représentants de l’ExIm Bank (Banque d’import-export des États-Unis), de la Small Business Administration (Administration des petites entreprises) et des Départements de l’Agriculture, du Travail, d’État et du Transport.